La province en décembre 1851

La province en décembre 1851

Étude historique du coup d’Etat

 

par Eugène Ténot

Chapitre VIII

Départements du Midi 

Ardèche et Drôme

 

La contrée montagneuse, et naguère encore un peu sauvage, qui forme le département de l’Ardèche, avait été singulièrement travaillée par les sociétés secrètes. Bien avant le 2 décembre, la réaction s’y sentait débordée et impuissante à arrêter, par les moyens ordinaires, la propagande révolutionnaire. Le département avait été mis en état de siége sans que la situation se fût sensiblement modifiée.

 

Il s’y produisit en décembre des mouvements nombreux, mais sur lesquels il n’existe que fort peu de documents. Notre récit en sera forcément très succinct.

 

L’insurrection éclata, dès le 4, dans l’arrondissement de Privas. Des bandes qui paraissaient avoir été fort nombreuses, venues surtout de Saint-Vincent, Barrès, Saint-Léger, Bressac, Baix, Cruas, Saint-Symphorien, se portèrent sur Privas. Le général Faivre les repoussa après un combat assez vif, livré à l’entrée de la nuit, à quelque distance de la ville. Cependant, ces bandes ne se dispersèrent pas. Elles tinrent la montagne pendant plusieurs jours vers Aubenas, Vals, Bourg-Saint-Andéol.

 

Le général Faivre s’était empressé