Le monument des Mées a toute une famille

publié dans le bulletin numéro 1, novembre 1997

Le monument des Mées a toute une famille

 

  

 

A notre connaissance, il existe plusieurs monuments érigés en souvenir de l’insurrection républicaine de décembre 1851, mais il faut distinguer :

 

1. Les monuments spécifiquement destinés à cette cause. Ils se trouvent à :

 

 

Lieu

 

dates

 

Type sommaire

 

AUPS (Var)

 

1881

 

pyramide

 

BARJOLS (Var)

 

1906

 

allégorie féminine

 

BREST (Finistère)

 

(information non vérifiée 1990)

 

CLAMECY (Nièvre)

 

1884

 

pyramide

 

COSNE (Nièvre)

 

1902

 

obélisque

 

CREST (Drôme)

 

1910

 

pyramide avec statue d’insurgé

 

MARMANDE (Lot-et-Garonne)

 

1913

 

allégorie féminine

 

LES MÉES (Alpes de Haute Pce)

 

1913

 

allégorie féminine

 

NEUVY sur LOIRE (Nièvre)

 

1902

 

pyramide

 

LA PALISSE (Allier)

1911

 

pyramide

 

 

liste que nous croyons exhaustive.

 

 2.   Mais — référence moins directe — il faut y ajouter les monuments consacrés personnellement à un combattant plus au moins célèbre, et qui constituent une évocation indirecte de ses compagnons de combat, et de ce combat lui-même :

 

—    statue de Baudin à Paris (aujourd’hui disparue) et à Nantua (Ain)

 

—    médaillon de Saint-Romme sur statue de la République à Roybon (Isère)

 

—    médaillon de Casimir Peret avec buste de République à Béziers (Hérault)

 

—    stèle avec inscription à B. Granier à Neffiès (Hérault)

 

—    stèle avec inscription «au citoyen Roucayrol » à Roujan (Hérault)

 

—    buste de Denis Dussoubs à St Léonard (Haute-Vienne)

 

Cette liste est évidement incomplète, soit que le repérage soit difficile à cause de la modestie des lieux et des personnes, soit que la pluralité des rôles historiques pour les plus célèbres fasse hésiter sur la destination principale de l’hommage. On peut considérer en effet que la commémoration est aussi, à Paris, au Panthéon, puisque y sont ensevelis Victor Hugo (en 1885) et Baudin (transfert en 1889).

 

On peut encore y ajouter, pour en revenir aux statues individuelles, les résistants ou proscrits surtout connus et célèbres à d’autres titres : Victor Schoelcher, commémoré à Houilles (Yvelines), Martin Nadaud à Bourganeuf (Creuse)

 

 

Maurice AGULHON