Les condamnés du canton de Fayence

étude publiée en 2002 dans une brochure

Décembre 1851

L’insurrection républicaine dans le canton de Fayence

 

Gabriel CHABAUD

Annexes

 

Liste par commune des insurgés du canton de Fayence

Sort des condamnés à l’Algérie dans le canton de Fayence

 

 

Liste des insurgés du canton de Fayence

 

Allongue , le juge de paix du canton de Fayence fournit les noms et comportements de 130 républicains impliqués dans l’insurrection, beaucoup d’entre eux seront arrêtés et détenus dans les prisons de Draguignan et Toulon, 63 cas seront traités les 2 et 3 février par la commission mixte qui procèdera à de nombreuses condamnations

 

Commune de CALLIAN :

 

CHAUTARD, cabaretier

CELISSON, fils d’Antoine dit serraïre 22 ans, cultivateur, armé à la mairie

FELIX fils de Félix Nicolas, 19ans, perruquier, armé à la mairie

GAYTE Aimé dit calobre, 25 ans, cultivateur, parti armé pour Seillans

GOIRAN 27ans, instituteur, a joué le rôle de chef de parti

GOURION Honoré, époux Bouge, cultivateur, parti armé pour Seillans

GUILLON Joseph, cordonnier, 27 ans, membre de la commission insurrectionnelle, condamné à la transportation en Algérie pour 5 ans

HUGUES Jean-Baptiste, époux Tripoul, 28 ans, cultivateur, armé à la mairie

LAMBERT Joseph, cultivateur, a battu le rappel et a marché sur Seillans, condamné à la surveillance policière puis interné à St-Tropez

LAMBERT Pierre, 3 7 ans, sergent de ville, a fait le tour du village porteur d’un drapeau et précédé de deux tambours battant le rappel

PARON Hyppolite, très exalté, a marché en armes sur Seillans

PASCAL Hyppolite, 26 ans, propriétaire, exalté, venu à Fayence sans armes, a fraternisé tout le jour avec les sociétaires du café BŒUF, armé à la mairie, condamné à la transportation en Algérie pour 5 ans

PASCAL père, vieillard, propriétaire, a joué le rôle de chef de parti

PERRIMOND dit lapin, 34 ans, cultivateur, armé à la mairie, a menacé l’horloger

Ristourne, a entraîné avec son tambourin une farandole séditieuse sur la place de Fayence

SEGOND Jean, 52 ans, ménager, un des instigateurs du désordre, armé et a encouragé les Callianais au départ pour Draguignan, arrêté deux fois, condamné à l’éloignement du territoire français pour 3 ans puis cette peine est commuée en internement à Grimaud

TALLENT Jean, 35 ans cultivateur, a battu le rappel dans la nuit

TRIGANCE Jean, cadet dit la plaine, 20 ans, cultivateur, a battu le rappel dans la nuit du 6 décembre

TRIPOUL Jeanet, 24 ans, cordonnier, parti armé pour Seillans, membre de la commission insurrectionnelle

VEYAN Amable, 30 ans, artiste vétérinaire, chef de parti dirigeant Callian et Montauroux, s’est emparé de la mairie de Callian, a dirigé le départ de la colonne pour Seillans, réputé membre de sociétés secrètes, a organisé la réunion de Siagne où figuraient les principaux chefs socialistes ; condamné à la transportation en Algérie pour 5 ans

 

 

COMMUNE de FAYENCE

 

ALLONGUE Pierre dit bellon, 34 ans, cultivateur, armé à la mairie

AUDIER Jean-Baptiste dit le bellas, 22 ans cultivateur membre de la commission insurrectionnelle, montait la garde devant la maison du juge de paix, parti armé pour Seillans, condamné à l’internement puis à la surveillance policière

BEAUDUC Baptistin, 26 ans chapelier, a voulu retenir par les armes les habitants qui voulaient rejoindre les partisans de l’ordre à Seillans

BERTRAND François, 20 ans, cultivateur, parti armé pour Seillans

BLANC Jean-Baptiste, aîné, 29 ans, maçon, est allé jusqu’à Aups avec la colonne des Cogolinois, condamné à la surveillance policière

BLANC Honoré, cadet, 24 ans, maçon, parti armé pour Seillans et à la mairie

BŒUF Etienne, cafetier, 34 ans, armé au poste des dépêches, parti armé pour Seillans, son café était la réunion d’une société secrète où on fabriquait des balles, condamné à la transportation en Algérie pour 10 ans

CAUVIN Léon, 18 ans, ouvrier chapelier, armé à la mairie

DURAN 34 ans, parti armé pour Seillans

DURON Gabriel. 32 ans , garde-champêtre, cantonnier communal, parti armé pour Seillans , condamné à l’internement puis à la surveillance policière

FAYE Pierre, 18 ans, cultivateur, parti armé pour Seillans

FERRAND Baptistin, 24 ans, menuisier, émissaire envoyé à Draguignan par Hyppolite Fabre

FONTAINE Gabriel, 44 ans, boucher, parti armé pour Seillans et à la mairie

FONTAINE Jeanet, dit cartouche, 18 ans, cultivateur, parti armé pour Seillans

GAY Mathieu, 30 ans, ouvrier vermicelier, parti armé pour Seillans, fabriquait des balles dans le café BCEUF , condamné à l’internement puis à la surveillance policière

GIELY Louis, 20 ans, ouvrier chapelier, né à Carpentras, parti armé pour Seillans

GIRAUD Jean-Baptiste, 60 ans, cultivateur, parti armé pour Seillans et à la mairie

HENRI Désiré, neveu de Bœuf, 18 ans, portefeuilliste, demeurant à Paris, héros des barricades de 1848, un des principaux instigateurs, armé au poste des dépêches. condamné à la transportation en Algérie pour 5 ans

HOUSSAIS Louis,20 ans, né en Bretagne, ouvrier chapelier, a monté la garde devant la maison du juge de paix . parti armé pour Seillans, condamné à la transportation Algérie pour 5 ans

JUBELIN, aînés, 38 ans, cultivateur, parti armé pour Seillans

JUBELIN cadet 30 ans, tailleur de pierres.            parti armé pour Seillans

JULLIEN Antoine, né à Callas, maçon, a participé à tous les actes de l’insurrection, condamné à la transportation en Algérie pour 5 ans

LAMBERT Henri, 30 ans, propriétaire. membre du comité de salut public, a prêché la modération, condamné à l’internement puis à la surveillance policière

LIONS Benoît, 40 ans, ouvrier sur soie, président de l’ancien club de Fayence, considéré comme un chef de parti prêchant le socialisme

LIONS Etienne, 36 ans, boucher, a été dans le café Bœuf dans la matinée du 5, est allé à la campagne de Mr Rebuffel pour le solliciter

LUQUET Pascal, 30 ans, cultivateur, a constamment fréquenté la société secrète Bœuf, parti armé pour Seillans, condamné à l’internement puis à la surveillance policière

MARTEL ancien maire tisserand, 46 ans, membre du comité de salut public, a prêché la modération

MARTEL dit le couat, 32 ans, ouvrière vermicellerie, parti armé pour Seillans

MARTEL, époux Mériès, 27 ans, tanneur, armé à la mairie

MATHIEU Louis dit sausson 27 ans, cultivateur, armé au bureau des dépêches, parti armé pour Seillans

MAZARD Louis, 36 ans, aubergiste, membre du comité révolutionnaire, a insulté le précepteur de Fayence, est allé à l’auberge Chautard de Callian pour haranguer les sociétaires, condamné à l’expulsion du territoire national puis à la surveillance policière

MERIES Joseph, 45 ans, tisserand, armé au bureau des dépêches, condamné à la surveillance policière

MIREUR Justin, 36 ans, confiseur, membre du comité de salut public, a prêché la modération

OTTONE Jean-Baptiste, né à Turin, a participé à l’insurrection, expulsé de France

RAYBAUD Amable, 28 ans, cultivateur, parti armé pour Seillans

RAYBAUD Joseph dit le gaillard, 22 ans, cultivateur, a monté la garde devant la maison du juge de paix, est parti armé pour Seillans, condamné à la surveillance policière

RAYNAUD aîné, dit vichou, 21 ans, maçon, parti armé pour Seillans

RAYNAUD cadet, 18 ans, manœuvre, parti armé pour Seillans

REBEC Jacques, 42 ans, cultivateur, a monté la garde devant la maison du juge de paix

REBUFFEL perd, ex-notaire et ex-maire 62 ans

REBUFFEL Benoît, fils aîné, ex-notaire, 36 ans

REBUFFEL François, avocat, 32 ans, tous trois ont joué le rôle de chef de parti et ont perverti l’opinion en prêchant le désordre dans les réunions, les chambrées. Benoît REBUFFEL est condamné à l’expulsion du territoire français pour 5 ans, puis sa peine est commuée en internement à AIX en Provence RENOUX époux Dol, 40 ans, armé au poste des dépêches

ROBERT Jacques, 20 ans cultivateur, armé à la mairie

ROSSI Thomas, 44 ans, chapelier, né à Ajaccio, exalté, est allé en armes à Claviers, Bargemon, Callas, condamné à l’internement

ROUX Guillaume, 36 ans, cultivateur, membre de la commission municipale, renvoyé devant le tribunal de police correctionnel

RUGIAS Ferdinand, 64 ans, propriétaire, a fréquenté la société secrète du café Bœuf, est parti armé pour Seillans, condamné à la surveillance policière

SUZANNE Jean, 40 ans, cultivateur, a battu la générale pendant deux nuits, est parti pour Seillans, condamné à la surveillance policière

TARDIEU Jean dit grelet, 30 ans, cultivateur, a monté la garde devant la maison du juge de paix, est parti armé pour Seillans, condamné à la surveillance policière

TRESTOURNEL Jeanet, 34 ans, scieur de long, a fréquenté le société de Bœuf, est parti armé pour Seillans

VIAL Carenteau, 25 ans, ouvrier chapelier, parti armé pour Seillans, condamné à la surveillance policière

 

COMMUNE de MONS

 

BERTOU Jean, 51 ans, scieur de long, ex-maire, chef de parti, a organisé la farandole du 6 décembre et a remis le drapeau au garde -champêtre pour que celui-ci le porte à la tête des danseurs, a constamment envoyé des émissaires à Favence où il a fait acheter 6 kgs de poudre, a prétendu que les cabarets devaient rester ouverts toute la nuit, condamné à la transportation en Algérie pour 5 ans

CARBONNEL Pierre, 48 ans, cultivateur, a participé à la farandole, esprit exalté

CARLAVAN Antoine, dit cabin, 45 ans, cultivateur, envoyé comme émissaire à Fayence, condamné à l’internement puis à la surveillance policière

CASTELLE Jean Joseph dit bounin, 44 ans cultivateur, émissaire de Mons à Fayence, parti armé, condamné à l’internement puis à la surveillance policière

CHAILAN Jacques, 34 ans, cultivateur, émissaire de Mons à Fayence, parti armé

GIRAUD Antoine, 48 ans, ex sergent de ville, a participé à la farandole, est allé à Fayence en émissaire

GRAS Joseph dit poulastron, 48 ans cultivateur, a battu le rappel le 5 décembre, a participé à la farandole pour laquelle il a battu le rappel

MAGAIL Jean, 48 ans, ex garde champêtre, a participé à la farandole, âme damnée du maire Bertou

MIREUR Jean Antoine, dit mimi, 41 ans, cultivateur, absence suspecte jusqu’au 13

MIREUR Antoine dit purietou, 26 ans cultivateur, émissaire de Mons à Fayence, parti armé, condamné à l’internement puis à la surveillance policière

MIREUR Jean Antoine dit grisetou, 38 ans, cultivateur, excitateur ardent, a participé à la farandole émissaire de Mons à Fayence, condamné à l’internement puis à la surveillance policière

MIREUR Jean André dit chinchin, 36 ans, cultivateur, émissaire de Mons à Fayence, parti armé

MIREUR Marc dit purjetou, père d’Antoine, 48 ans, cultivateur, a dit à son fils : “nous commencerons par le curé”

MESPIEDRE Antoine, 48 ans, cultivateur, a participé à la farandole

PELACY Pierre, 45 ans, cabaretier, émissaire armé parti pour Fayence

ROBERT Antoine, dit cordier, 41 ans, cultivateur, absent jusqu’au 13, s’est vanté d’avoir participé à l’insurrection du Puget

SAUVAIRE Paul, 26 ans, instituteur, a organisé la farandole, a crié “à bas les blancs, ça ira” , révoqué à cause de son excitation, condamné à la transportation en Algérie pour 5 ans

 

COMMUNE de MONTAUROUX

 

AUTRAN Joseph, né au Tignet, ouvrier boulanger, parti armé pour Seillans

BERAUD Jean-Baptiste, cultivateur, parti armé pour Seillans, condamné à l’éloignement du territoire français

BLANC Pons Paulin, menuisier, membre de la commission insurrectionnelle, parti armé pour Seillans, condamné à la surveillance policière

CAMATTE François, propriétaire, a perverti l’esprit public

DOL Marius Pierre, cordonnier, membre de la commission insurrectionnelle, condamné à l’expulsion du territoire français puis peine commuée en surveillance

DOUSSAN Louis charretier, nommé membre de la commission insurrectionnelle malgré lui

FUNEL Joseph, vannier, parti armé pour Seillans, condamné à l’internement puis à la surveillance

 

COMMUNE de TOURRETTES

 

ARAGON Alexandre, 45 ans, cordonnier, a demandé 4 hommes à Hyppolite Fabre pour déposer le maire

DOL Joseph, 28 ans, ex-marin, armé à la mairie pour déposer le maire, émissaire entre Tourrettes et Fayence

FABRE Hyppolite, 30 ans, maréchal-ferrant, chef du mouvement insurrectionnel dans le canton, présumé chef d’une société secrète, président de la commission municipale à Fayence, instigateur de la réunion de Siagne, a envoyé des émissaires à Grasse et Draguignan, parti armé pour Seillans, condamné à la transportation en Algérie pour 10 ans

FABRE Julien, 34 ans, maçon à Callas, a tenté de déposer le maire, a menacé de mettre les menottes au juge de paix, parti armé pour Seillans

GEORGE André, 34 ans, tisserand, s’est fait inscrire comme membre de la commission municipale

GEORGE Joseph, 20 ans cultivateur, membre de la commission municipale, a menacé Gayté de lui arracher les parties pour avoir quitté la société de bienfaisance

LAMBERT Jean-Baptiste, 28 ans, cabaretier, a dit plusieurs fois “il faut jouer aux boules avec les têtes”, parti armé pour Seillans, condamné à l’internement puis à la surveillance policière

MASSUGUE Antoni, 22 ans, maçon, a été à Bagnols pour déposer le maire, parti armé pour Seillans

MASSUGUE Jean-Baptiste, 24 ans, militaire en congé, tonnelier, émissaire envoyé à Draguignan, parti armé pour Seillans, condamné à la transportation en Algérie pour 5 ans

MONGE Marcelin . 64 ans, cultivateur, membre de la commission municipale

PORRE Jean, 24 ans, cultivateur, a fabriqué des cartouches dans la société de bienfaisance

PORRE Joseph, dit joli cœur, 22 ans, cultivateur, voulait envoyer une poignée de balles sur les partisans de l’ordre qui avaient établi un poste sur la route de Grasse au lieu-dit le pavillon

RICORD Antoine, 3 0 ans, tisserand, parti armé pour Seillans

ROUX Raphael, 40 ans, cultivateur, membre de la commission municipale

ROUX Joseph, 64 ans, cultivateur, membre de la commission municipale

VANIDE Jacques, 40 ans, né à Toulouse, menuisier, s’est présenté à la mairie pour déposer le maire, est parti armé pour Seillans . condamné à la transportation en Algérie pour 5 ans

VILLATE Bernard. , 32 ans, cabaretier, parti armé pour Seillans

GIRAUD Victor, marchand, parti armé pour Seillans, condamné à l’internement puis à la surveillance policière

GUERIN Antoine, cultivateur, parti armé pour Seillans

JOUAN Marius tailleur d’habits, a renversé la mairie, président de la commission insurrectionnelle, chef socialiste exalté, condamné à la transportation en Algérie pour 5 ans

MOUIS Jean, maréchal-ferrant, membre de la commission insurrectionnelle, condamné à l’expulsion du territoire Français

MOUIS Joseph, charretier, parti armé pour Seillans, condamné à l’expulsion

MUS, instituteur, secrétaire de la commission insurrectionnelle, bons antécédents

TALLENT François, cultivateur, absent du village lorsqu’on l’a nommé membre de la commission

TALLENT Joseph, propriétaire, absent du village lorsqu’il a été nommé membre de la commission

TRABAUD Jean Ange, cultivateur, membre de la commission insurrectionnelle, condamné à l’internement puis à la surveillance policière

TRUC Louis . cultivateur. membre de la commission insurrectionnelle, condamné à l’internement puis à la surveillance policière

 

COMMUNE de SAINT-PAUL

 

FABRE Laurent, boulanger, venu à Fayence et à Bagnols sans armes, a menacé de faire danser le desservant de St Paul, condamné à la surveillance policière

FABRE            cordonnier, mêmes remarques, condamné à la surveillance policière

HEBREARD Christophe, cabaretier, 46 ans, a menacé le desservant de St Paul, s’est déplacé a Fayence et Bagnols, exalté et furieux, condamné à la transportation en Algérie pour 5 ans

HEBREARD Pierron, maréchal-ferrant, a menacé le desservant de St Paul, s’est déplacé à Bagnols pour déposer le maire, condamné à la surveillance policière

JOSEPH dit trestournel, tisserand, mêmes remarques, condamné à la surveillance policière

 

COMMUNE de SEILLANS

EQUI Casimir, 25 ans, scieur de long . est venu à Fayence armé et a marché contre Seillans condamné à la transportation en Algérie pour 5 ans

GODRAU Marius, 25 ans, tanneur, né à La Ciotat, est venu à Fayence armé et a marché contre Seillans, condamné à la transportation en Algérie pour 5 ans, puis peine commuée en surveillance de police

LAMBERT Honoré, 40 ans, boulanger, est venu à Fayence armé et a marché contre Seillans, condamné à la transportation en Algérie pour 5 ans, puis peine commuée en surveillance de police

MALBEC Fortuné , 31, ans . propriétaire , chef instigateur, a tenté de renverser la mairie , est allé chercher du secours à Fayence , est revenu à la tête de la colonne des républicains du canton pour déposer le maire de Seillans , a prêché le socialisme, condamné à la transportation en Algérie pour 10 ans

PASTORET Firmin . menuisier, n’a pas pris part à l’insurrection mais a perverti l’esprit publie par ses doctrines

 

 

LE SORT des CONDAMNES à L’ALGERIE (canton de Fayence)

 

Commune de CALLIAN

 

GUILLON Joseph, cordonnier né à Montauroux, 26 ans, membre de la commission insurrectionnelle, condamné à l’Algérie pour 5 ans, arrêté le 26 décembre et détenu à la prison de Draguignan jusqu’au 27 février, date à laquelle il est transféré au fort Lamalgue à Toulon, il embarque pour l’Afrique sur le Labrador le 2 mars 1852, détenu à AIN-BENIAN il est gracié le 3 février 1853.

 

PASCAL Hyppolite, propriétaire, né à Callian, 25 ans, condamné à l’Algérie pour 5 ans par contumace (exalté, a marché en armes sur Fayence, a rencontré les sociétaires du café Bœuf, s’est présenté armé à la mairie de Callian, s’enfuit et se réfugie en Espagne.

 

VEYAN Amable, artiste vétérinaire, 29 ans, condamné à l’Algérie pour 5 ans par contumace (chef de parti, dirigeant Callian et Montauroux, principal organisateur de la réunion des chefs socialistes dans l’été 1850 dans la Siagne, membre des sociétés secrètes, s’est emparé de la mairie, a dirigé le départ de la colonne républicaine pour Draguignan), réfugié à NICE jusqu’à l’obtention de sa grâce le 10 mai 1856.

 

Commune de FAYENCE

 

BŒUF Etienne, né à Mons 5 42 ans, cafetier, condamné par contumace à l’Algérie pour 10 ans (le café Bœuf est le lieu de réunion des sociétés secrètes, on y a fabriqué des balles, s’est présenté armé au poste de dépêches, est parti armé pour Seillans, réfugié à NICE, sa peine est commuée en surveillance le 16 avril 1856, il est définitivement gracié le 31 janvier 1857 et revient dans le canton.

 

HOUSSAIS Louis, né à Nozay (Loire atlantique), 19 ans, chapelier condamné par contumace à l’Algérie pour 5 ans (le plus acharné et le plus démagogue de Fayence, a monté la garde devant la maison du juge de paix, parti armé pour Seillans). En fuite

 

HENRI Désiré, né à Paris, 22 ans, neveu de Bœuf, portefeuilliste, ancien héros des barricades de Paris en 1848, condamné à l’Algérie pour 5 ans (un des principaux instigateurs de la révolte, armé au poste des dépêches) écroué à la prison de Draguignan le 15 février 1852, puis transféré au fort Lamalgue à Toulon, il embarque sur le Labrador le 2 mars 1852, détenu à BOURKIKA, sa peine est commuée à la surveillance en Gironde à partir du 28 décembre 1853, il est gracié le 10 avril 1855.

 

JULLIEN Antoine, né à Callas, 33 ans, maçon, condamné à l’Algérie pour 5 ans par contumace, a participé à tous les actes de l’insurrection. En fuite .

 

Commune de MONS

 

BERTOU Jean, né à Mons, 52 ans, scieur de long et maire, condamné à l’Algérie pour 5 ans (chef du pari démagogique, a organisé la farandole du 6 décembre, a constamment envoyé des émissaires à Fayence, a fait acheter 6 kilos de poudre) écroué à la prison de Draguignan le 29 décembre, il est transféré au fort Lamalgue à Toulon le 4 janvier, il embarque sur le PLUTON pour l’Afrique le 29 avril ; détenu à MASCARA, BOU-CHARIF ; sa peine est commuée en internement à Valence (Drôme) le 2 décembre 1852, il est gracié le 28 juillet 1856.

 

SAUVAIRE Paul, né à Mons, 26 ans, instituteur (a pris la tête de la farandole du 6 décembre), condamné à l’Algérie pour 5 ans, écroué à la prison de Draguignan le 28 décembre et transféré au fort Lamalgue à Toulon le 4 janvier, sa peine est commuée en internement à Grenoble le 16 avril 1852 ; il est gracié le 4 février 1853

 

Commune de MONTAUROUX

 

JOUAN Marius (fils), né à Montauroux, 31 ans, tailleur d’habits, condamné à l’Algérie pour 5 ans par contumace (chef socialiste exalté, président de la commission insurrectionnelle), réfugié à NICE, se constitue prisonnier le 25 novembre 1852, gracié le 4 février 1853.

 

Commune de SAINT PAUL

 

HEBREARD Christophe, né à Bargemon, 46 ans, aubergiste, condamné à l’Algérie pour 5 ans, exalté, furieux, s’est déplacé à Fayence et à Bagnols, a menacé le desservant réfugié à NICE, se constitue prisonnier le 17 janvier 1853, gracié le 4 février 1853.

 

 

 

Commune de SEILLANS

 

EQUI Casimir, né à Callian, 25 ans, scieur de long, condamné à l’Algérie pour 5 ans (est venu à Fayence armé et a marché contre Seillans), écroué au fort Lamalgue le 5 janvier 1851, il embarque sur le Labrador le 2 mars 1852, détenu à AINB BENIAN, il est gracié le 4 février 1853

 

GODRAU Marius, né à La Ciotat, 27 ans, tanneur, condamné à l’Algérie pour 5 ans (est venu à Fayence armé et a marché contre Seillans), écroué au fort Lamalgue le 2 décembre 1851, puis transféré sur le ponton Le Généreux dans le port de Toulon le 3 février 1852, sa peine est commuée en surveillance le 16 avril 1852.

 

GRAS Laurent, né à Seillans, 3 5 ans, cuisinier, condamné à l’Algérie pour 5 ans détenu à BOURKIKA, sa peine est ensuite commuée en internement dans le Gard à partir du 20 décembre 1852 ; il est gracié le 5 juin 1856.

 

LAMBERT Honoré, né à Seillans, 40 ans, boulanger, condamné à l’Algérie pour 5 ans (est venu à Fayence armé et a marché contre Seillans), écroué au fort Lamalgue le 26 décembre 1851 puis transféré sur le ponton Le Généreux dans le port de Toulon le 3 février 1852 . sa peine est commuée en surveillance le 16 avril 1852 ; il est gracié le 4 février 1853.

 

MALBEC Fortuné, né à Seillans, 34 ans, propriétaire, condamné à l’Algérie pour 10 ans par contumace, chef instigateur, a tenté de renverser la mairie, est revenu de Fayence à la tête des insurgés du canton pour s’emparer de la mairie réfugié à NICE. Il se constitue prisonnier le 21 septembre 1853 ; sa peine est commuée en surveillance le 1 mars 1854, il est gracié le 6 août 1854.

 

Commune de TOURRETTES

 

FABRE Hyppolite, né à Tourrettes, 41 ans, maréchal-ferrant, condamné par contumace à l’Algérie pour 10 ans (chef du mouvement insurrectionnel dans tout le canton, présumé chef d’une société secrète, parti armé pour Seillans), réfugié à TURIN, sollicite son retour en 1856 mais sa grâce est refusée, il meurt à FLORENCE en 1879.

 

MASSUGUE Jean-Baptiste, né à Tourrettes, 27 ans, tonnelier, condamné à l’Algérie pour 5 ans, (émissaire envoyé à Draguignan, parti armé pour Seillans) écroué à Draguignan le 18 décembre puis transféré au fort Lamalgue le 4 janvier, il embarque sur le Labrador pour l’Afrique le 2 mars 1952, détenu à BOURKIKA, il meurt à l’hôpital de CHERCHELL le 26 décembre 1852.

 

VANIDE Jacques, né à Toulouse, 42 ans, ébéniste, condamné à l’Algérie pour 5 ans (s’est présenté à la mairie de Tourrettes armé pour déposer le maire, est parti armé pour Seillans), écroué au fort Lamalgue le 5 janvier 1852, embarque pour l’Afrique sur le Labrador le 2 mars 1852, détenu à BIRKADEM, sa peine est commuée en surveillance dans le canton le 2 décembre 1852, il fait ensuite l’objet d’une mesure d’internement à Draguignan le 28 novembre 1853 et est définitivement gracié le 6 août 1856.